La chirurgie des fossettes est une opération de chirurgie plastique et esthétique du visage qui se fait sous anesthésie locale, qui dure une demi-heure, sans hospitalisation et qui ne laisse pas de cicatrices. Les résultats de cette intervention sont en général très satisfaisants.

La chirurgie des fossettes ou dimpleplasty est très répandue aux Etats unis et au Moyen Orient et depuis quelques années est en forte augmentation en France. Dans de nombreuses cultures, les fossettes sont un signe de beauté et de chance. Au Moyen Orient, en Asie et en Inde, les fossettes sont considérées comme un signe divin.

En France, Docteur ABBOU et Docteur DARDOUR pratiquent et maîtrisent cette technique depuis plusieurs années.

Définition des fossettes 

Chez une personne présentant des fossettes à la naissance, celles ci sont dues à la présence d’une insertion dermo-cutanée des fibres du faisceau inférieur du muscle grand zygomatique. Autrement dit les fossettes naturelles sont dues à des adhérences entre un muscle du visage ( grand zygomatique ) et la peau des joues.

Le terme de « dimpleplasty » désigne la chirurgie des fossettes, dans un but d’amélioration esthétique.

La fossette peut être considérée comme une adhérence de la peau avec la muqueuse buccale. Chez un sujet sans fossettes, les différents plans de la joue vont glisser l’un sur l’autre lors du sourire (peau, muscle, muqueuse) sans adhérence. La chirurgie des fossettes va alors consister à supprimer le muscle sur une minuscule surface. De cette façon, on va créer une adhérence entre la peau et la muqueuse et lorsque le sujet va sourire, la muqueuse va attirer la peau et créer alors la fossette.

L’intervention vise à créer chirurgicalement des fossettes d’aspect naturel au niveau des joues.

Type d’anesthésie : Habituellement l’intervention se pratique sous anesthésie locale en ambulatoire.

Les cicatrices sont réalisées à l’intérieur de la bouche et sont invisibles de l’extérieur.

Quelles sont les complications possibles de chirurgie des fossettes ?

La chirurgie des fossettes ou Dimpleplasty, bien que réalisée pour des motivations essentiellement esthétiques, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale ce qui implique les risques inéhrents à tout acte médical aussi minime soit-il.

Cet acte reste notamment soumis aux aléas liés aux tissus vivants dont les réactions ne sont jamais entièrement prévisibles.

 

En ce qui concerne le geste chirurgical : en choisissant un Chirurgien Plasticien qualité et compétent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement.

Heureusement, les vraies complications sont rares à la suite d’une chirurgie des fossettes réalisée dans les règles. En pratique, l’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patient(e)s sont pleinement satisfait(e)s de leur résultat.

Pour autant, et malgré leur rareté, vous devez être informé(e) des complications possibles :

  • Saignements : ils sont possibles les premières heures mais restent habituellement très modérés. Quand ils sont trop im- portants, cela peut justi er un nouveau méchage plus poussé, voire une reprise au bloc opératoire.
  • Hématomes : ils peuvent nécessiter une évacuation s’ils sont volumineux ou trop douloureux.
  • Infection : malgré la présence naturelle de microbes dans les fosses nasales, elle est très rare. Le cas échéant, elle justi e rapidement un traitement approprié.
  • Cicatrices inesthétiques : elles ne peuvent concerner que les cicatrices externes (quand elles existent) et ne sont que très rarement disgracieuses au point de nécessiter une retouche.
  • Atteintes cutanées : bien que rares, elles sont toujours possibles, souvent par le fait de l’attelle nasale ou du tabac. Les simples plaies ou érosions cicatrisent spontanément sans laisser de traces, contrairement aux nécroses cutanées, heu- reusement exceptionnelles, qui laissent souvent une petite zone de peau cicatricielle.
  • Atteintes muqueuses et cartilagineuses : quelques rares cas de perforation de la cloison nasale ont été rapportés quand celle-ci a dû être remaniée. Cette perforation septale passe souvent inaperçue mais peut parfois générer un si ement gênant et justi er alors une réparation chirurgicale.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas. Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requise pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant.



Related news

Ouvir soube que me amava kboing luan
2 thumb encircling hands technique cpr phone
Allele frequencies are determined by the first note
Isle of skye portree accommodations
Virus que reinicia la pc constantemente
Parktrent canberra city accommodation
Fiestas da xunqueira 2019 jeep
Pinkie pie equestria girl cosplayers
Donde ver partidos en directo gratis