Partagez cet article

5 votes

[Note spectateurs]

Carte d’identité :
Nom : La Ch’tite Famille
Père : Dany Boon
Date de naissance : 2018
Majorité : 28 février 2018
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h47 / Poids : NC
Genre : Comédie

Livret de famille : Dany Boon, Laurence Arné, François Berléand, Valérie Bonneton, Guy Lecluyse, Pierre Richard, Line Renaud..

Signes particuliers : La déferlante Boonesque est en marche.

UN CH’TI RETOUR EN ARRIÈRE

Résumé : Valentin D. et Constance Brandt, un couple d’architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c’est que pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch’tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-sœur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D’autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch’ti que jamais ! 

Dany Boon is back ! Les fans se frottent les mains, les autres préparent déjà leur abri anti-atomique. Dix ans pile poil après le triomphe de Bienvenue chez les Ch’tis, le ch’timi Dany revient aux fondamentaux qui l’ont rendu célèbre, la culture et les clichés amusants sur le Ch’Nord. Réunissant autour de lui un casting de copains composé de Laurence Arné, Line Renaud, Valérie Bonneton, Guy Lecluyse, François Berléand, le rapporté Pierre Richard et un festival de caméo de potes, l’acteur-réalisateur signe une nouvelle farce qui rend hommage à ses origines, à son histoire un peu aussi, mais surtout à son attachement à sa culture ch’timi, à sa famille à laquelle il adresse une déclaration, et de manière générale à l’importance de ne pas trahir ses valeurs.

L’ennui, c’est que tout cela est bien gentil mais Dany Boon le propose dans une comédie très poussive, qui souffre d’un effet de redite un peu usant. Avec La Ch’tite Famille, Boon se veut écolo et mise sur le recyclé. Et l’on commence à être franchement fatigué de ces blagues à base de « Hey Biloute, quech quich pache ? ». D’autant qu’avec Supercondriaque puis Raid Dingue, il avait su se tourner vers autre chose, même si le style et la façon de faire restaient la même en substance. Cette fois, peut-être un peu envieux de renouer avec le succès monumental de la virée de Kad Merad dans le Nord et ses 20 millions d’entrées à la clé, Boon donne un coup de rétropédalage et revient en arrière, sans la fraîcheur de l’époque ni la même saveur. Cabotin et souvent crispant voire agaçant, La Ch’tite Famille est une grosse caricature bruyante, du genre qui en fait des tonnes pour pas beaucoup de rires récoltés. Si l’on a connu le cinéma de Dany Boon plutôt efficace, qu’on aime ou qu’on déteste on peut au moins lui reconnaître ça, cette nouvelle comédie populaire est plus à la peine, longue à démarrer, d’une lourdeur exténuante, et vaguement amusante quand elle se met à exploiter son concept, avant de redevenir barbante quand elle se remet à tourner en rond sans inspiration porteuse. Heureusement, la tendre bienveillance qui anime ce festival hystérique, sauve un peu l’entreprise et l’extirpe d’une grossièreté qui aurait pu l’enterrer six pieds sous terre.

Engluée dans le sucralose aux bons sentiments assénés avec la finesse d’un discours de Mélenchon, La Ch’tite Famille est une petite déception dont on retiendra une poignée de scènes hilarantes et surtout la prestation d’une Line Renaud très émouvante, qui écrase le reste de la distribution. Au final, on ne doute pas de la sincérité de la chose mais c’est clairement le film le plus faible du ch’ti Boon.

BANDE ANNONCE :


Par David Huxley

. Enregistrer le .



Related news

Marquette wire feed
Hokitika nz accommodation
Acelga moda chinesa com
O certo e errado na moda
Moda health care careers oregon
Welgevonden game reserve accommodation map rarotonga
Comment faire pour ralentir son rythme cardiaque lent
Cardinal de richelieu les trois mousquetaires cartoons