Que faire sans le bac

Vous n’avez pas obtenu le bac : suivez nos conseils pour réagir de manière pertinente.

 

Que faire sans le bac à 18 ans, à 20 ans ? Tout d’abord, sachez qu’il n’y pas de honte à rater son bac. Ce petit accident de parcours n’empêche pas de rester sur les rails de l’insertion professionnelle, soit en le tentant à nouveau, soit en tentant, par exemple, une formation sans le bac, un concours sans le bac comme les concours de la fonction publique sans bac ! Et oui : La réussite sans le Bac, c’est possible !

 

Les formations sans le bac en école

moteur-de-recherche

Art, tourisme ou hôtellerie restauration, communication, paramédical, commerce ou gestion, bâtiment… : les formations sans le bac en école privées fleurissent pour accueillir les non bacheliers. Mais attention, toutes ces écoles, souvent très onéreuses, ne sont pas reconnues, il faudra prendre quelques précautions avant de postuler ! Comme vérifier l’insertion à la sortie, se rendre sur place, interroger les étudiants et professeurs, mais également les anciens diplômés. Pour être vraiment sûr, le mieux reste la reconnaissance par l’État, ou par les professionnels si l’école délivre un titre inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

 

 

Les formations en alternance sans le bac

Certaines formations en alternance sont accessibles sans le bac. Parmi les options possibles, les titres professionnels. Ils se préparent en alternance, comme par exemple les certificats de qualification professionnelle (CQP), les certificats de compétence professionnelle (CCP) et autres titres homologués au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) sont des diplômes qui permettent de rentrer rapidement dans la vie active et que vous pouvez préparer sans le bac. Toutes les infos dans notre article “Les formations en alternance sans le bac”.

 

D’autres formations sans le bac

La capacité en droit

En deux ans, la capacité en droit  est une formation accessible sans le bac dès 17 ans qui permet d’acquérir les bases dans le secteur juridique (droit privé, pénal, public, administratif, immobilier…). De même niveau que le bac, elle permet de rejoindre un cursus du supérieur : L1 de droit, BTS notariat, DUT carrières juridiques ou gestion des entreprises et administrations pour un moyenne égale ou supérieure à 12/20, ou L2 de droit, voire école notariale, pour une moyenne de 15/20 ou plus. Souvent préparée en cours du soir, ou à distance, cette capacité en droit demande énormément de motivation et de travail, les étudiants ne mettant pas le pied à l’étrier tout de suite renoncent bien souvent rapidement. Mais une fois cette difficile étape franchie, les plus travailleurs s’en sortent très bien dans l’enseignement supérieur.

Le BPJEPS

Accessible dès 18 ans, le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et des sports se prépare en 18 mois et compte plus de 25 spécialités. De l’aïkido au volley-ball, tous les sports sont représentés. Cette sérieuse formation, de niveau bac pro, délivrée par le ministère des Sports, permet d’exercer comme éducateur sportif, en libéral comme salarié d’un club, des activités d’enseignement, d’encadrement ou d’expertise. Pour en savoir plus, rapprochez-vous de la direction régionale de la jeunesse et des sports.
www.drdjs-nordpasdecalais.jeunesse-sports.gouv.fr

Le DAEU

Le diplôme d’accès aux études universitaires est une formation accessible sans le bac qui s’adresse plus particulièrement aux personnes ayant abandonné leurs études pour exercer une activité professionnelle. Il est accessible aux plus de 24 ans, ou 20 ans en justifiant d’au moins deux ans d’activité professionnelle, et permet d’intégrer l’université ou de prétendre aux concours de la fonction publique. Deux choix : le DAEU A, à dominante littéraire (pour les études supérieures dans les domaines suivants : Lettres, Arts, Sciences Humaines et Sociales, Langues, Communication, Droit, Sciences Economiques, Administration, Gestion…) ou B, à dominante scientifique (pour les études supérieures dans les domaines suivants : Sciences, Technologie, Activités Physiques et Sportives, Santé, Secteur Paramédical…). Un parcours sur mesure, selon les disponibilités de chacun : cours du soir, en journée, à distance, en une ou plusieurs années… Contactez les services de formation continue des universités. Plus d’infos sur les DAEU dans notre article “Qu’est-ce que le DAEU ? Où le passer à Lille et dans la région Hauts-de-France ?”

 

La fonction publique : près de cent concours de la fonction publique sont accessibles sans le bac, mais la moitié requiert tout de même un CAP ou un BEP

 

Passer des concours sans le bac

La fonction publique : près de cent concours de la fonction publique sont accessibles sans le bac, mais la moitié requiert tout de même un CAP ou un BEP dans le domaine d’exercice, pour devenir ouvrier spécialisé, adjoint technique, ou encore agent spécialisé. Mais il existe des concours ne nécessitant aucun diplôme ou juste le brevet des collèges, pour exercer comme adjoint administratif de la police nationale, hospitalier, de préfecture…, agent d’entretien ou de surveillance, adjoint d’accueil, de surveillance, de magasinage, ou encore d’animation périscolaire. On peut citer les concours d’agent de recouvrement du trésor public, de surveillant de l’administration pénitentiaire, ou celui de gardien de la paix. L’armée de terre, l’armée de l’air, la marine proposent également de nombreux postes, dans des fonctions très diverses.
Renseignez-vous sur www.service-public.fr

 

Les métiers accessibles sans le bac

Le bac n’est pas indispensable pour travail dans certains secteurs : informatique, artisanat, bâtiment, défense, santé, fonction publique ou encore tourisme et loisir sont autant de secteur qui embauchent sur les métiers ne nécessitant pas forcément le niveau bac. Toutes les infos sur ces métiers dans notre article “les métiers accessibles sans le bac”

 

Le service civique

Pendant 6 à 12 mois, le service civique vous permet de travailler dans les domaines culturels et de loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport. Pour postuler, il faut avoir entre 16 et 25 ans. www.service-civique.gouv.fr

 

Redoubler pour repasser le bac

La meilleure solution, et la plus conseillée, reste le redoublement. Vous pourrez ainsi consolider vos fondamentaux, et avoir des bases solides pour entrer à l’Université. Les cours encore en tête, tenter son bac une seconde fois permet souvent de le décrocher. Attention, la réinscription au lycée n’est pas automatique, il faut s’en occuper dès la publication des résultats du bac pour s’assurer une place à la rentrée suivante. Il faut saisir le redoublement comme une opportunité, pour renforcer ses bases, et assimiler les éléments manquants. Il est possible de choisir une autre spécialité, ou de changer de série si vous avez trop de difficultés.

Il est également possible de passer son bac par correspondance, grâce au centre national d’enseignement à distance (CNED), mais il faudra faire preuve de rigueur et de motivation pour fournir un travail régulier, et s’imposer des plages de révisions. www.cned.fr

 

MOREA

Le module de repréparation d’examen par alternance (MOREA) permet aux jeunes ayant échoué deux fois au bac de préparer à nouveau l’examen, mais en suivant une pédagogie différente. Loin de l’enseignement théorique du lycée, le MOREA permet d’entrer dans la pratique, grâce à l’alternance. L’élève voit ainsi les savoirs se concrétiser au cœur d’un métier. Les missions professionnelles alternent ainsi avec les journées de cours. Non négligeable : l’acquisition d’une première expérience dans le monde du travail, qui peut remotiver pour les études ! Dans l’Académie de Lille, le Lycée Jean Perrin à Lambersart propose cette option MOREA.
Renseignements auprès du centre d’information et d’orientation

 

Les formations paramédicales et sociales

Les Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale organisent des concours accessibles sans le bac, pour effectuer des formations dans les domaines sociaux, paramédicaux.
– DRJSCS Nord – Pas de Calais (Pôle Formation Certifications Professions Emplois) 95, Bld Carnot,
59044 LILLE, Tél : 03 20 14 42 42
www.nord-pas-de-calais.drjscs.gouv.fr
– DRJSCS Picardie, 20 Square Friant Les 4 Chênes – CS 93904 – 80039 AMIENS Cedex 01, Tél : 03 22 33 89 00 www.picardie.drjcsc.gouv.fr

 

En chiffre

SEPT diplômes d’État permettent d’évoluer dans le secteur de l’animation. Le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS), étant le plus connu.

 

Portrait :

Valentine, 28 ans, assistante commerciale dans l’hôtellerie

«J’ai arrêté le lycée juste avant le bac, j’avais besoin de donner du sens à ma vie professionnelle». Après quelques expériences dans le monde du travail (réceptionniste au Carlton de Lille, conseillère de vente chez Cartier…), Valentine décide de retourner sur les bancs de l’école pour évoluer plus vite «dans sa carrière». «Il faut être réaliste, le bac reste un sésame pour accéder aux études supérieures, mais je ne voulais pas repasser le bac» explique-t-elle. Elle prépare alors, un diplôme d’accès aux études universitaires à Lille 3. «C’est grâce au DAEU que j’ai pu décrocher mon job actuel !» s’enthousiasme Valentine.




Related news

Beur tv frequency hotbird chanel
Accommodation kidds beach eastern cape
Para que sirve el arbol ming
Jardin botanique du montet horaires transilien
Jumeirah grand mosque bahrain
Quiosque de madeira eucalipto medicinal
Puerto multimodal caucedo telefonok
Que sonrisa tan rara extremoduro director's chair
Spiritual emotional freedom technique indonesia news
Livre histoire grece antique decadence